LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN

jeudi 24 septembre 2015 à 21h
LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE
avec Joëlle Léandre contrebassiste et Martine Thinières comédienne

« En ce temps-là j’étais en mon adolescence ». Ainsi commence l’œuvre de Blaise Cendrars, qui décrit dans une forme éclatée, résolument « moderne », un voyage en Transsibérien imaginé de toutes pièces puisque le poète ne prit jamais le fameux train. Ce livre devait inspirer à son auteur : « Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant ». Cette Prose du Transsibérien devient l’objet d’une lecture musicale où se répondent la voix de Martine Thinières et la contrebasse de Joëlle Léandre. Une reprise après une première donnée à la maison de la poésie le lundi 20 avril 2015.
——————————————————————————————————————————
Martine Thinières a joué au théâtre sous la direction de Didier Bezace, Philippe Adrien, Jean-Luc Lagarce, Éric Vigner ou Alain Françon. Joëlle Léandre est une figure majeure de la musique contemporaine et improvisée. Elle travaille également pour le théâtre et la danse, notamment avec Josef Nadj, Mathilde Monnier, Dominique Boivin. C’est aussi une invitée régulière de la galerie.

Réservation indispensable
01.40.18.03.70
06.07.78.72.31
galeriehus@gmail.com

Événements à la galerie Hus

– Les 3 et 4 juillet, Je vous ai déjà vu / Dessins sensationnels / Frédéric Khodja (à la galerie Section Pigalle)
– Dimanche 31 mai à 18h30, Jennifer Hymer (toy piano, piano) et Marion Fermé (flûte à bec), Francesco Filidei, Georg Hajdu, Peter Köszeghy, Ned McGowan, Philippe Schoeller, Sascha Lemke, Prasqual, Daniel Moreira, Oxana Omelchuk, Eric Griswold (avec TPMC)
– Mecredi 6 mai, à partir de 19h, vernissage Georgik, Contrepied

matinée musicale

Pascal Contet et la galerie Hus vous proposent une matinée d’accordéon(s) venus de Strasbourg dimanche 14 décembre à 11h à la galerie
avec : Dorine Duchez, Zoé Schade-Cohen, Marie Bonifait et Marko Djordjevic
et au programme : Bach, Kurtág, Schmidt, Scarlatti, Christina Athinodorou (Chypre) et autres improvisations.

Café-croissant possible au restaurant La Balançoire,
sur réservation avant le 13 décembre.

participation pour les musiciens : 10 euros
réservation par téléphone ou mail
tél : 01.40.18.03.70
mail : galeriehus@gmail.com

PROJET BLOOM

Dimanche 7 décembre 2014 à 18h30 à la galerie

Le Projet Bloom a été créé avec l’idée que les oeuvres contemporaines étaient trop souvent sacralisées avant-même d’avoir une existence ; notre volonté est de considérer les oeuvres, dans leur globalité (anciennes, modernes, quelque soit leur champ artistique) comme une matière pour concevoir des programmes, ou plus précisément des gestes artistiques qui fassent résonner les oeuvres autrement. Les concerts traditionnels sont déjà foison, comme les expositions et les lectures. Le Projet Bloom a pour ambition d’éclairer toute cette matière artistique à sa façon, brute, insolente parfois, mais toujours pour renforcer la cohérence globale du geste artistique proposé.

Amitiés
Un geste artistique d’après : Jean-Sébastien BACH – Sonate en la m, pour violon / Christophe TARKOS, Caisses, poèmes / Hanz Werner HENZE, Sérénade, pour violoncelle / Colin ROCHE, Etat second du verre d’eau, pour flûte / Maurice RAVEL, Sonate pour violon et violoncelle / Stefano GERVASONI, Due Voci, pour flûte et violon

PROJET BLOOM
Florient Azoulay, lecteur
Matteo Cesari, flûte
Julien Decoin, violoncelle
Nathalie Shaw, violon

Réservation : 01 40 18 03 70 ou contact@projetbloom.com
Entrée : 10 euros

PROJET BLOOM – 4, rue Aristide Bruant – 75018 Paris – Tél : +33 6 31 84 47 42
contat@projetbloom.com – www.projetbloom.com

Le Projet Bloom est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Ile-de-France, par la Sacem et la Spedidam.
Le Projet Bloom est en résidence permanente au sein de la Galerie Hus.

Quator Ardeo / Anton Reicha / concert

L’empreinte digitale & le Quatuor Ardeo vous donnent rendez-vous le 6 décembre 2014 pour célébrer le compositeur Anton Reicha (1770 – 1836) à l’occasion de la parution de leur disque chez l’empreinte digitale anton Reicha (1770 – 1836) trois quatuors

— 16h, au Cimetière du Père Lachaise, sur la tombe du compositeur ( M Père Lachaise, 16 rue du repos 75020 paris, 7eme division, 1ere ligne). Évocation et lecture du discours prononcé par le violoniste Pierre Baillot à l’occasion de l’inauguration du monument funéraire de Reicha en 1837 par Philippe de Raymond, parent du compositeur
— 18h, à la Galerie Hus, Présentation illustrée des œuvres avec Louise de Raymond, musicologue et le Quatuor Ardeo

Entrée libre – renseignements sur réservation : 06 08 18 69 98
empreinte.digitale.log@gmail.com – www.empreintedigitale-label.fr
ou galeriehus@gmail.com